Directrice de recherche CNRS émérite, Université Paris-Saclay.

annick.jacq[at]universite-paris-saclay.fr

 

Thèmes de recherche :

  • Démocratie scientifique et technique et rôle des associations

  • Développement des biotechnologies et transformation de l’industrie pharmaceutique

  • Histoire de l’aquaculture, usage des antibiotiques et antibiorésistance

Parcours professionnel

1/10/2020 : Directrice de recherche émérite CNRS, Université Paris-Saclay. UR – Etudes sur les Sciences et les Techniques (EST)

2014 : Directrice de recherche au CNRS

2012/2020 : Chercheuse associée au laboratoire Etudes sur les Sciences et les Techniques, Equipe GHDSO

1990/2020 : Institut de Génétique et Microbiologie puis Institut de Biologie Intégrative de la Cellule, Université Paris-Sud, Orsay

1987/1989 : Harvard University Fellow, Harvard Medical School, Boston

1985 : Dr d’Etat en Biochimie

1981 : Attachée puis chargée de recherche au CNRS, Institut Jacques Monod, Paris

Formation

2008 : Master d’Histoire des sciences, techniques et société. EHESS « Thérapie génique et industrie biotechnologique et pharmaceutique en France : la trajectoire d’une promesse ».

1985 : Thèse d’Etat en Biochimie, Université Paris 7.

1979 : Thèse de 3ème Cycle en Biochimie fondamentale, Université Paris 7

1977 : DEA de Biochimie Fondamentale, Université Paris 7

1976 : Maîtrise de Biochimie, Université Paris 7

1974-1978 : Ecole Normale Supérieure de Cachan. Section Physiologie-Biochimie.

 

Articles

Annick Jacq et Janine Guespin-Michel, « Science et démocratie : une articulation difficile mais nécessaire », Ecologie & politique 2015/2 (N° 51), p. 107-120. DOI 10.3917/ecopo.051.0107.

Annick Jacq, « L’homme augmenté : échapper au corps, symbole de finitude ? » La Revue (association des anciens élèves de l’ENA): 2030, N°458, Mars 2016

Annick Jacq, « Les nouveaux modes de pilotage de la recherche : quels effets? Un séminaire du Centre d’Alembert de l’Université Paris-Sud 2014-2015 » Natures Sciences Société, 2016/4. p. 371-378. DOI : 10.1051/nss/2017002

Annick Jacq, « Transgène et la thérapie génique : Transmuter les promesses techniques en or », Socio, 12 | 2019, 115-131. [En ligne], 12 | 2019, mis en ligne le 25 avril 2019 URL : http://journals.openedition.org/socio/4609 ; DOI : 10.4000/socio.4609

Ouvrage

“Le vivant entre science et marché. Une démocratie à inventer” 2006. Janine Guespin−Michel et Annick Jacq, coordinatrices. Editions Syllepse. Paris.

« La science pour qui ? » 2013, Janine Guespin−Michel et Annick Jacq, coordinatrices. Editions du croquant. Paris.

Chapitre d’ouvrage

Annick Jacq. L’éthique de la recherche dans un régime des promesses technologiques ? Le cas de la thérapie génique. De nouveaux territoires pour l’éthique de la recherche, Dir,. Léo Coutellec, Frédérique Coulée & Emmanuel Hirsch.  Érès, pp.47-68, 2021, ⟨10.3917/eres.coute.2021.01.0047⟩

 

2009-2019 : Histoire générale des sciences et des techniques (TD), Licence 2ème année, Université Paris-Sud

2016-2018 : ‘Ethique des sciences, et responsabilité sociale des scientifiques’. Préparation à l’épreuve ‘Sciences et société’ concours Agro Véto voie B: Transhumanisme et convergence NBIC

2016-2021 :  Cours M2 ‘Enjeux sociaux, économiques et philosophiques de la biologie de synthèse’, Master Biologie-Santé, Université Paris-Saclay

 

2013-2018 : Directrice du Centre d’Alembert. Organisation annuelle d’un colloque et d’un séminaire interdisciplinaire d’une dizaine de séances